AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 un kilomètre à pied, ça use, ça use ›› le ouistiti.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

MY SUMMER PARADISE
◗ LIBRE EN RP ?: toujours disponible.
◗ THINGS TO DO:
◗ TES RPS:
VERRES : 366
DEPUIS LE : 22/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: un kilomètre à pied, ça use, ça use ›› le ouistiti.   Mar 23 Juin - 22:20

Dix-sept heures trente. C'est la pendule que j'observe depuis dix minutes, perdu dans mes pensées et dans une réflexion intense. Je me bouge les miches ou j'attends le soir afin d'aller aux diverses fêtes organisées ? Peut-être que j'ai tout de même le temps pour respirer l'air dans une solitude que j'apprécie. Parce que parfois, le bruit me tape sur les nerfs et j'ai besoin d'un brin de sérénité pour retrouver ce goût des folies de vacances. Sac à dos que j'accroche à mes épaules, une bouteille d'eau à la main, des baskets que je sors de ma valise afin de les mettre aux pieds. Je sors du mobil-home et je traverse les différents campements afin de me rendre sur le sable fin, qui commence à être délaissé pour les sorties dans les bars ou les préparations de soirées. Je mets mes écouteurs, une musique qui me branche bien et qui me motive pour marcher. Le seul bémol de cet endroit, c'est la végétation qui est simplement inexistante. Je m'amuse à faire voler ma bouteille d'eau dans les airs, à la faire tourner dans mes paumes, puis finalement, quand la maladresse est un des traits qui me caractérise, je vois le plastique qui s'envole un peu trop loin et qui... qui... se cogne sur quelqu'un ? Affolé, j'essaie de faire comme si de rien n'était. C'est pas moi le fautif, j'ai rien fais. J'essaie de paraître innocent, de faire comme si j'observais le paysage en chantant à tue tête. 


You can find other fish in the sea, you can pretend it's meant to be. But you can't stay away from me. I can still hear you making that sound, taking me down, rolling on the ground. You can pretend that it was me, but no. Baby, I'm preying on you tonight, hunt you down, eat you alive. ❃❃❃ Just like animals, animals.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: un kilomètre à pied, ça use, ça use ›› le ouistiti.   Jeu 25 Juin - 16:08

tu n'es pas du genre à aimer la solitude. tu la trouves pesante et étouffante. mais en l'occurrence, après une bonne gueule de bois dont tu ne te remets pas malgré toute la bonne volonté du monde, tu as surtout besoin de décompresser loin du bruit et de l'effervescence du reste du monde. perdu dans tes pensées, tu foules de tes pieds la magnifique plage peu occupée sous un soleil de plomb. tu crèves de soif, t'as fini ta bouteille depuis un moment. à croire que le ciel t'entend, puisqu'à ce moment précis, une bouteille d'eau tombe de là-haut et s'écrase directement sur ton crâne. tu pousses une exclamation de surprise et aussi un peu de douleur (le bouchon, ça fait mal !!), et lâches un juron en regardant l'objet glissé à tes pieds que tu t'empresses de ramasser. un bref coup d'oeil vers le ciel te rappelle qu'il n'y a aucun dieu en train de te regarder et d'exaucer tes souhaits, et tu les baisses vers le garçon qui te fait face. c'est à toi, ça, boucle d'or ? tu demandes en levant la bouteille dans ta main. bon ok, il n'est pas blond, mais il est bouclé. aussi loin que tu te souviennes, tu ne connais pas de héros ou d'héroïne bouclé(e) et brun(e). sérieux, tu voulais me tuer ou quoi ? tu fronces les sourcils en t'approchant de lui pour la lui rendre, sur la défensive. tu te demandes bien ce qu'il te veut, lui, à te lancer des bouteilles d'eau sur le coin de la gueule sans raison. t'as parfaitement conscience que dans des endroits comme celui-là, y a une multitude de gens fous qui sont capables de faire la peau aux autres. j'peux avoir confiance, ou quoi ? si j'te la rends, tu recommenceras pas ? tu demandes encore, yeux plissés. tu la lâches craintivement, avant de tirer de ta poche ton paquet de clope. passablement épuisé, tu la portes à tes lèvres en jugeant du regard l'inconnu qui se tient devant toi. en fait, ça te dérange si je bois un coup ? je meurs de soif. tu grimaces brièvement, un peu honteux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

MY SUMMER PARADISE
◗ LIBRE EN RP ?: toujours disponible.
◗ THINGS TO DO:
◗ TES RPS:
VERRES : 366
DEPUIS LE : 22/06/2015
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: un kilomètre à pied, ça use, ça use ›› le ouistiti.   Jeu 25 Juin - 22:54

Le son des vagues qui chatouille mes oreilles. Je profite du calme sur le sable, du fait que beaucoup des vacanciers soient partis se changer et surtout, pour prendre une douche afin de ne pas sentir la crème solaire durant toute la soirée. La musique que j'écoute me motive, aussi, je la mets en lecture unique afin qu'une autre chanson ne vienne pas briser cet élan que je possède. J'avance d'un pas joyeux et déterminé, comme si je savais où je dirigeais mes pieds alors qu'en fait, je ne sais absolument pas vers où je vais. J'avance sans me soucier de la destination. De toute façon, c'est pas comme si je pouvais réellement me perdre sur cette plage. Ma bouteille d'eau, je la balance en me souciant que très peu voire pas du tout des conséquences. Y a personne. Enfin, c'est ce que je crois jusqu'à ce que j'entende la bouteille se percuter sur un individu que je connais pas. J'essaie de feindre, de faire comme si. Je joue le mec invisible, mais nop, ça ne marche pas. « C'est à toi, ça, boucle d'or ? » J'arque un sourcil en entendant ce surnom. Bouclé, d'accord, blond... Très loin de l'être. Peut-être que l'espèce de couché de soleil y est pour quelque chose ? « Sérieux, tu voulais me tuer ou quoi ? » Homicide involontaire. J'ai toujours su que j'avais ces ténèbres en moi, mais de là à tuer un inconnu. Je le laisse approcher et me tendre la bouteille. Les sourcils froncés, il a l'air plus intrigué qu'autre chose et peine à me la rendre. « J'peux avoir confiance, ou quoi ? Si j'te la rends, tu recommenceras pas ? » J'esquisse l'ombre d'un sourire en tendant ma main vers la bouteille d'eau que j'empoigne. Il finit par la lâcher, bien que peu rassuré de ce que je peux lui faire. Pourtant, j'suis inoffensif. Enfin, presque. « T'inquiète, si j'avais prévu de tuer un inconnu, j'aurai pas choisi la bouteille comme arme de prédilection. » Alors que je m'apprête à ranger la bouteille dans le sac à dos que j'porte, je le vois sortir son paquet de cigarettes. J'le regarde un instant, avant de reprendre mon action. Qui est coupée. « En fait, ça te dérange si je bois un coup ? Je meurs de soif. » Je porte mon regard à ses yeux et je hausse les épaules, comme indifférent. Mais j'me rappelle de la cigarette. Et moi et le tabac, on n'est malheureusement pas trop copain. J'fume pourtant. Mais pas ça. « J'sais pas, t'as fumé avant ? J'suis allergique au tabac un peu. » J'exagère, mais comme ça les gens évitent de fumer devant moi. Même si en soi, à l'air libre, j'm'en fous un peu. J'fais juste le chieur. Je lui tends quand même la bouteille, avec ce regard suspicieux. « Au pire bois d'l'eau d'mer ! »


You can find other fish in the sea, you can pretend it's meant to be. But you can't stay away from me. I can still hear you making that sound, taking me down, rolling on the ground. You can pretend that it was me, but no. Baby, I'm preying on you tonight, hunt you down, eat you alive. ❃❃❃ Just like animals, animals.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

MessageSujet: Re: un kilomètre à pied, ça use, ça use ›› le ouistiti.   Sam 27 Juin - 8:09

ce mec, il est trop bizarre. mais ce n'est pas désagréable, ça te plaît bien. tu souris et réfléchis un instant en t'emparant de la bouteille, reconnaissant. j'ai la technique. tu débouches la bouteille et renverses la tête pour que l'eau tombe dans ta bouche sans poser les lèvres dessus, histoire de ne pas donner le goût du tabac au bouchon. tu bois une petite gorgée, une deuxième, et décides de lui rendre. merci. tu essuies le coin de ta bouche du revers de ta main et enfonces les mains dans les poches de ton maillot de bain qui fait office de pantalon, puisque tu avais décidé d'aller piquer une petite tête. j'ai entendu dire que l'eau de mer était très efficace après une gueule de bois, réalité ou fiction ? tu ne sais pas si tu lui poses vraiment la question ou si tu réfléchis à voix haute. un peu des deux. par précaution, tu ranges tout ce qui à trait au tabac dans ta poche pour ne pas paraître inconvenant. tu respectes beaucoup les gens qui ne fument pas, tu trouves ça bien. du coup, tu ne les emmerdes pas avec la saloperie dont tu ne peux plus te passer. t'es en vacances au camping ? tu demandes, un peu pour te rattraper de ta pseudo-agression, même si c'est lui qui a commencé (vive la maturité) en te balançant ta foutue bouteille dessus. j'dirais même que t'as la gueule de bois, aussi. tu ajoutes en ricanant, en voyant sa tête. ici, tout le monde semble avoir la gueule de bois le lendemain. avec une telle population jeune au camping, vous vivez un peu les vacances de tous les excès. laisse-moi deviner ... camp hawaïen ? boucle d'or a une tête à aller au camp hawaïen. tu n'as rien contre, au contraire. tu aurais peut-être du choisir celui-là, finalement. le camp romain est sexy, mais ... hawaïï quoi !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: un kilomètre à pied, ça use, ça use ›› le ouistiti.   

Revenir en haut Aller en bas
 

un kilomètre à pied, ça use, ça use ›› le ouistiti.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trouver chaussure à son pied...
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]
» Avez-vous le pied marin...
» Je suis un homme au pied du mur (17/12 - 18h00)
» Panpan au pied !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Summer Paradise ::  :: Corbeille :: summer 2015 :: RPs-